Japon : fermeture du dernier réacteur nucléaire

Le dernier réacteur nucléaire japonais a été arrêté en mai 2012, dans le cadre du plan de sécurité établi après la fusion des réacteurs de Fukushima en mars 2011, ce qui laisse le Japon sans électricité d’origine atomique pour la première fois depuis plus de quarante ans.

Environ 5 500 manifestants ont défilé à Tokyo pour célébrer ce qu’ils espèrent être la fin de l’énergie nucléaire au Japon. « Il y a tellement de centrales nucléaires, mais pas une seule en fonctionnement, et c’est grâce à nos efforts », a lancé à la foule Masashi Ishikawa, organisateur de la manifestation.

Depuis la catastrophe de Fukushima, tous les réacteurs nucléaires du Japon ont été fermés pour des raisons de maintenance et de tests contre les séismes et les tsunamis. Tous les réacteurs doivent passer des tests de stress en deux étapes, puis obtenir des autorités locales l’autorisation de redémarrer. Aucun ne l’a encore fait. Deux réacteurs de la centrale d’Ohi, dans l’ouest du Japon, ont été déclarés sûrs et le gouvernement veut les faire redémarrer par crainte des pénuries potentielles en été, mais les autorités régionales doivent encore donner leur approbation.

Avant l’accident de Fukushima, un tiers de l’énergie du pays provenait du nucléaire, et il existait des projets pour accroître sa part à plus de 50 % d’ici à 2030 avec la construction de nouveaux réacteurs. Mais ces derniers sont maintenant annulés.

En mai 2012, Mainichi Shimbun a été le premier journal à grand tirage à se déclarer en faveur de l’abandon du nucléaire : « L’illusion de la sécurité nucléaire s’est révélée complètement trompeuse ; la catastrophe nucléaire de Fukushima qui a suivi le tsunami du 11 mars l’a clairement démontré. »

Le Japon a réussi à appliquer un régime d’économie d’énergie après l’accident de Fukushima. Si, comme le ministre de l’Environnement Yukio Edano l’a suggéré, il parvient à passer l’été sans coupures généralisées, plus de gens vont se demander pourquoi l’arrêt temporaire du nucléaire ne peut être rendu permanent.

[Sources : BBC, The Guardian, G.-B.]

 

1 comment to Japon : fermeture du dernier réacteur nucléaire

  • Anonyme

    la part d’électricité nucléaire était plus faible qu’en France malgré le nombre de réacteurs élevés car la consommation électrique des japonais était de plus de 1000 Twh, soit quasiment le double de notre pays.Il me semble que la part était de 30%.Nous sommes les plus mal placés au monde pour sortir du nucléaire et les mieux placés pour avoir un problème d’accident majeur.Si les français veulent sortir du nucléaire il faut qu’ils arrêtent de se chauffer à l’électrique, c’est à dire bannir les radiateurs électriques et arrêter d’écouter les spots publicitaires d’EDF.Si j’ai réussi a le faire tout le monde peut le faire.

Laisser un commentaire