Grève générale en Indonésie

Plus de 100 000 travailleurs sont descendus dans les rues à travers tout le pays pour une grève de deux jours, exigeant une augmentation du salaire minimum ainsi qu’une couverture maladie universelle.

La grève des 31 octobre et 1 er novembre 2013 a été précédée par plusieurs semaines de manifestations de travailleurs, avec des fermetures d’usines dans les zones industrielles du pays.

L’une des principales organisations de travailleurs, le Joint Labour Secretariat, a parlé du fossé qui sépare les travailleurs des propriétaires d’industries, demandant une hausse des salaires : « Bien que les propriétaires en fassent des montagnes, il ne reste même pas une miette pour nous, sauf des salaires misérables, juste assez pour nous permettre de survivre et reprendre le travail le lendemain. »

La grève s’est déroulée alors que l’Indonésie connaît un accroissement énorme du coût de la vie, dû entre autres à la récente augmentation du prix des carburants.

En plus de la hausse du salaire minimum, les grévistes ont demandé une couverture maladie universelle, l’abolition de l’externalisation surtout lorsqu’elle est pratiquée par des entreprises d’Etat, et l’adoption d’une loi protégeant les travailleurs.

[Sources : www.thediplomat.com ; Agence France-Presse

Laisser un commentaire