Protestation mondiale contre Monsanto

Le 25 mai 2013, des manifestations contre les cultures génétiquement modifiées Monsanto se sont tenues dans 436 villes de 52 pays.

A Los Angeles, les manifestants ont brandi des pancartes portant l’inscription « Real Food 4 real People » (De la vraie nourriture pour de vrais gens) et « Label OGM, It’s Our Right to know » (Etiquetez les OGM : nous avons le droit de savoir).

Quelques mois plus tôt, Tami Canal, de l’Utah, mère de deux jeunes enfants, avait organisé un mouvement mondial contre cette énorme compagnie. Elle en avait assez de devoir dépenser une « petite fortune » pour nourrir sa famille avec des denrées qui ne soient pas empoisonnées. Son inquiétude pour la santé publique, pour les effets délétères sur l’environnement et la corruption politique l’ont motivée à écrire l’appel d’une mère sur Facebook . « Non seulement ils menacent nos enfants ainsi que nous-mêmes, mais également l’environnement, affirme-t-elle. Le déclin des populations d’abeilles est lié aux pesticides qu’ils utilisent, et ceci n’est qu’un début. J’ai récemment lu des études selon lesquelles les papillons ont commencé à disparaître ; quant aux oiseaux, ce n’est plus qu’une question de temps : c’est l’effet domino. »

Des manifestants à Buenos Aires et dans d’autres villes d’Argentine ont diffusé des slogans et des affiches exigeant que Monsanto retire ses produits d’Amérique latine, où le soja et les céréales génétiquement modifiés de cette compagnie couvrent près de 100 % du marché, et où les produits chimiques Round-Up sont répandus toute l’année sur les champs où les vaches paissaient encore récemment.

L’Organisation de biotechnologie industrielle, qui représente Monsanto, DuPont & Co et d’autres producteurs de semences OGM, ont fait pression sur le Sénat américain, qui a massivement rejeté un projet de loi imposant l’étiquetage obligatoire sur les produits OGM. Mais les Parlements du Vermont et du Connecticut débattent de cette question et envisagent de forcer les compagnies à mentionner les ingrédients OGM sur les emballages. Whole Foods Market (une chaîne de magasins bio) a déclaré que d’ici à 2018, tous les produits OGM se trouvant dans ses entrepôts d’Amérique du Nord seraient dûment signalés comme tels.

[Sources : The Associated Press ; www.alternet.org ]

Laisser un commentaire