Le nettoyage des océans

Un jeune néerlandais de 19 ans, étudiant en ingénierie aéros­patiale, a mis au point ce qu’il croit être un moyen de suppri­mer les millions de tonnes de déchets plastiques qui se trou­vent dans tous les océans du monde. Lors d’une plongée en Grèce, à l’âge de 16 ans, Boyan Slat avait été choqué de voir davantage de sacs en plastique que de poissons. Il s’était alors demandé pourquoi tout cela ne pouvait pas être nettoyé. Encore au lycée, il eut l’occasion de consacrer un semestre à la question de la pollution par les plastiques et la façon de les éliminer. Cela a finalement conduit au concept ambitieux de nettoyage des océans qu’il a présenté à TEDxDelft 2012. Dans sa présentation, B. Slat a dévoilé l’Ocean Cleanup Array, qui consiste à ancrer 24 tamis au fond de l’océan et à laisser les courants marins diriger les plastiques vers de longs barrages flottants, ou des troncs d’arbres reliés entre eux, afin de capter les objets flottant ou les débris. Il existe cinq grands courants en rotation à travers les océans du monde ; ils for­ment des tourbillons où l’on retrouve à l’heure actuelle six fois plus de plastiques que de plancton marin. Il explique « Pourquoi se déplacer à travers les océans si les océans peuvent se déplacer vers vous ? En fixant les « navires » au fond de la mer et en laissant les tourbillons faire leur travail, on économisera les investis­sements, le travail et les émissions polluantes. Les plates‑formes se­ront, bien sûr, complètement autonomes. Elles fonctionneront à partir de l’énergie solaire, des courants et des vagues. » Dans son exposé, Boyan a également décrit de façon poi­gnante combien la réponse de sa génération aux menaces environnementales diffère de celle des autres générations. Il déclare : « Je pense que la réponse commune est de dire que tout cela est bien lointain, que ce sera à nos enfants de s’en soucier. Moi, je pense que si je suis ici, pourquoi ne pas tout nettoyer dès mainte­nant ? » Alors que certains critiques soulignent que le projet ne fait rien pour empêcher que la pollution plastique n’atteigne les océans, Boyan et son équipe de nettoyage des océans expli­quent qu’ils visent à contribuer aux efforts en soulignant l’importance de ce thème et en sensibilisant l’opinion à cette question et à ses solutions. Ils affirment : « La prévention est un élément essentiel pour aboutir à l’arrêt de la pollution plastique, mais elle nécessitera des changements radicaux à tous les niveaux de la société. » Afin de prouver la faisabilité de son concept, Boyan Slat dirige maintenant une équipe de plus de 100 personnes, et a temporairement interrompu ses études pour consacrer entièrement ses efforts au nettoyage de l’océan ; il travaille à mettre au point un projet pilote à grande échelle d’ici trois à quatre ans. [Sources : www.nydailynews.com ; www.theoceancleanup.comPartage international

Laisser un commentaire