Succès de la taxe carbone en Colombie britannique

Imposée par la province canadienne de Colombie britanni­que depuis 2008, une taxe sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) se révèle efficace pour réduire les émissions ; de plus, elle a la faveur du public.

Le gouvernement fait payer une redevance pour chaque tonne de CO2 et autres GES résultant de combustibles tels que le gasoil, l’essence, le gaz naturel et le charbon. La rede­vance est incluse dans le prix final ‑ à la pompe, pour le chauffage de la maison et dans les autres domaines applica­bles. Cette taxe est établie de façon à n’avoir pas d’incidence sur les recettes : l’argent collecté est reversé aux citoyens sous forme de réductions d’impôts ‑ pour les particuliers et les entreprises ‑ ou de crédit d’impôt pour les revenus mo­destes.

Depuis la mise en place de cette imposition, la consommation d’essence en Colombie britanni­que a chuté sept fois plus vite que ce qu’indi­quaient les projections basées sur une augmenta­tion identique du prix (du marché) des carburants. Tout confondu, les ventes de combustibles à forte émission de carbone, comme l’essence et le ga­soil, ont diminué de plus de 15 % en 2011, nota­blement plus que dans le reste du pays.

Bien qu’il soit difficile de quantifier la ré­duction exacte des émissions de GES spécifique­ment attribuable à cette taxe, deux études consta­tent une diminution considérable par rapport au reste du Canada. La taxe est également popu­laire auprès du public : 55 à 65 % des personnes interrogées y est favorable. En outre, cette taxe n’a pas nuit à l’économie, comme certains le crai­gnaient.

« En Colombie britannique, la consommation de pétrole a sérieusement diminué en même temps que son économie a suivi la croissance du reste du Canada, constate Stewart Elgie de l’Institut de l’Environ­nement (Université d’Ottawa). La province a main­tenant la plus faible consommation d’hydrocarbures du Canada, le plus faible taux d’imposition du Canada, et une économie en forme. »

[Source : motherjones.com]

Laisser un commentaire