Adsense

Manifestation contre le Traité de libre-échange transatlantique (extrait)

Des manifestations ont eu lieu le samedi 11 octobre 2014, en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie et dans vingt autres pays européens, contre le Traité (Traité de libre-échange transatlantique). Les manifestants étaient déguisés en robots d’entreprise et en chevaux de Troie Tafta géants. Au Royaume-Uni, quelques 575 événements ont eu lieu au Pays de Galle, en Écosse et en Angleterre. Le conseil de la ville d’Erkrath, en Allemagne, a déclaré son opposition et des centaines municipalités françaises ont fait de même.

Le Tafta est un accord de « libre-échange » entre l’Union européenne et les États-Unis négocié en secret. Un de ses objectifs est de réduire le coût des réglementations démocratiquement mises en place depuis de nombreuses années pour protéger les intérêts publics. On prétend qu’il augmentera la croissance économique et la création d’emplois, autant que le profit des grandes entreprises. Le cœur du projet repose sur un mécanisme de règlement des différents entre investisseurs et État, qui donnera aux entreprises le pouvoir de poursuivre les gouvernements devant les tribunaux à huis clos pour manque à gagner sur leurs ventres de produits et services. Ces décisions auront priorités sur les lois démocratiquement établies des pays souverains. Les amendes seront payées par des impôts publics…

Les critiques de Tafta affirment que les échanges devraient favoriser le partage plutôt que la concurrence ; promouvoir la démocratie et l’égalité ; bénéficier surtout aux plus pauvres ; encourager les réseaux commerciaux locaux et non pas donner priorité aux désirs des plus riches au dépend des plus pauvres.

[Sources : noTTIP.org.uk : 38degrees.org.uk : bbb.co.uk/news ; The Guardian, Royaume-Uni]

 

Laisser un commentaire