Changement climatique, le revirement d’un sceptique

Le physicien Richard Muller, jusque-là sceptique déclaré au sujet du changement climatique, se considère désormais comme un « sceptique converti » après qu’une étude qu’il a menée soit arrivée à la conclusion qu’un réchauffement climatique était bien en cours et « que les hommes en sont pratiquement les seuls responsables. »

L’équipe de R. Muller est arrivée à la conclusion que le réchauffement climatique pourrait augmenter encore de 1,5° en moins de 20 ans si la Chine poursuit sa croissance industrielle rapide et son utilisation intensive de charbon.

« Nous ne nous y attendions pas, mais en tant que scientifiques, il est de notre devoir d’aligner nos idées sur les preuves qui nous sont présentées, conclut R. Muller. J’espère que les travaux de Berkeley Earth permettront de clore le débat scientifique sur le réchauffement climatique et ses causes humaines. La partie la plus diffcile viendra ensuite : trouver un accord acceptable pour l’ensemble du spectre politique et diplomatique sur ce qui peut et doit être fait. »

[Sources : www.truthdig.com , New York Times]

Laisser un commentaire