Adsense

Réchauffement climatique: le dioxyde de carbone mis en cause

Des chercheurs aux États-Unis ont pu mettre en évidence des mesures qui fournissent la première preuve directe que l’activité humaine est en train de changer dangereusement l’environnement. Dans leur étude, une équipe de scientifiques de Lawrence Berkeley National Laboratory et de l’Université C Berkeley ont utilisé des données provenant d’instruments qui mesurent la quantité de rayonnement infrarouge venant du Soleil vers la Terre et la quantité de rayonnement renvoyée par la Terre. Les scientifiques ont examiné ces mesures sur la période allant de 2000 à 2010 et ont constaté qu’une partie de la chaleur de la Terre reste bloquée dans l’atmosphère par le dioxyde de carbone, et ils ont pu calculer quelle part de cette chaleur a contribué au réchauffement de la planète.

Cette étude a été publiée en février 2015 dans la revue Nature, et, pour la première fois, elle fournit des preuves concrètes de l’effet du dioxyde de carbone sur le réchauffement climatique. « Nous savions depuis des décennies qu’il devait y avoir un effet, mais arriver à obtenir une mesure directe et à isoler la part attribuable au dioxyde de carbone constituent une grande première explique Christopher B. Field, chercheur à l’Institution Carnegie pour la Science à l’Université de Stanford. La combustion des énergies fossiles est la principale cause de la concentration croissante de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

[Source : San Francisco Chronicle, États-Unis

 

Laisser un commentaire