Un patch indolore

De nouvelles méthodes indolores d’administration des vaccins apparaissent au Japon. Elles devraient bientôt passer au stade des essais cliniques.

En collaboration avec de grandes firmes pharmaceutiques, des équipes de recherche ont développé un patch de vaccin qui se pose sur la peau comme un petit sparadrap. Le dessous du patch comporte un millier de minuscules protubérances qui conduisent le vaccin dans une sous-couche de la peau. Les protubérances ne pénètrent pas suffisamment dans la peau pour atteindre les récepteurs de la douleur. La douleur est le facteur déterminant qui fait fuir les injections de vaccin.

On pourrait utiliser cette technologie pour administrer de l’insuline aux diabétiques.

[Source : The Nikkei Weekly, Japon]

 

Laisser un commentaire