Une Europe pour tous et par tous

Source : Carpe DiEM25 ; www.diem25.org ; www.guardian.co.uk

 Un nouveau mouvement se dessine à travers l’Europe. Né d’un sentiment croissant de marginalisation et de désillusion, et d’une volonté qui transpire dans les appellations telles que Podemos ou Indignados. Le mouvement européen People Power a démarré. Le mardi 9 février 2016, des militants de toute l’Europe se sont réunis à la Volksbühne de Berlin pour lancer DiEM25, Democracy in Europe Movement 2025 (Manifeste pour une Union européenne démocratique).

De nombreuses personnes et organisations se sont impliquées dans DiEM25 pour témoigner de la façon dont la Grèce a été traitée par l’Union européenne. Les gens sont préoccupés par la manière avec laquelle les dirigeants européens cherchent à éviter d’aborder les vrais problèmes auxquels sont confrontés les citoyens européens, et même les citoyens du monde en général. Beaucoup sont attirés par la vision rafraîchissante fournie par Yanis Varoufakis (ancien ministre des Finances de la Grèce, professeur d’économie à l’Université d’Athènes et professeur invité à la Lyndon B. Johnson Graduate School of Public Affairs, Université du Texas, Austin).

Le point de départ de DiEM25 est que l’UE n’est plus vraiment démocratique. Des principes simples ont été abandonnés alors qu’auparavant ils servaient de guide à une Europe qui se montrait plus confiante. Parmi ceux-ci, on peut citer les devises qui doivent être des instruments et non une fin en soi ; un marché unique qui devrait être équitable pour toutes les parties prenantes, en particulier les pays pauvres ; la prise en compte de l’environnement ; limiter les pires excès du capitalisme et en particulier les comportements autodestructeurs. Enfin, il faut viser à l’harmonie sociale et au développement durable, grâce à la transparence, en menant des politiques pour traiter les crises de la dette, des banques, de l’insuffisance des investissements, de l’augmentation de la pauvreté et de la migration.

L’objectif à moyen terme de DiEM25 est de convoquer une assemblée constituante où les Européens vont délibérer sur la façon de présenter, d’ici 2025, une démocratie européenne à part entière, avec un parlement souverain qui respecte l’autodétermination des nations et partage le pouvoir avec les parlements nationaux, les assemblées régionales et les conseils municipaux.

Les quatre principes de DiEM25 :

– Aucun peuple européen n’est libre tant qu’une autre démocratie est violée.

– Aucun peuple européen ne peut vivre dans la dignité tant que celle-ci est refusée à un autre peuple.

– Aucun peuple européen ne peut espérer la prospérité tant qu’un autre est poussé dans l’insolvabilité permanente et la dépression.

– Aucun peuple européen ne peut croître sans que les biens de base ne soient disponibles pour ses citoyens, sans développement humain, sans équilibre écologique et sans la volonté de se libérer des combustibles fossiles dans un monde qui change ses comportements et non pas le climat de la planète.

« Nous demandons à nos concitoyens européens de nous rejoindre immédiatement pour créer le mouvement européen que nous appelons DiEM25. »

Laisser un commentaire