Adsense

Chine : plan pour une civilisation écologique

 

La Chine prend au sérieux le changement climatique. Elle s’est engagée dans de nouveaux projets audacieux pour réduire son empreinte carbone via l’élaboration d’un plan quinquennal destiné à dépolluer l’environnement de manière substantielle. Un exemple d’objectif élaboré par le ministère chinois de la Protection de l’environnement est que d’ici 2020, 23 % de la surface totale des terres en Chine devra être couverte par les forêts.

La Chine vient de publier un ambitieux « Plan pour une civilisation écologique », indique un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue). Intitulé Le vert c’est de l’or : la stratégie et les actions de la civilisation écologique chinoise, ce rapport a été lancé en marge de la deuxième édition de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement (UNEA2) à Nairobi. Il analyse la dimension environnementale du 13Plan quinquennal de la Chine et conclut que Pékin est en bonne voie pour atteindre un rétablissement sur le plan écologique.

Chen Jining, ministre chinois de la Protection de l’environnement et Achim Steiner, directeur exécutif du Pnue, ont assisté à la publication du rapport. Celui-ci indique que, outre l’expansion de la couverture forestière, la Chine est déterminée à réduire son empreinte au niveau de l’eau et du carbone, grâce à l’adoption de technologies plus propres dans divers secteurs de l’économie. Selon le rapport, la Chine a promis de réduire la consommation d’eau et d’énergie de 23 et 15 % respectivement dans le but de diminuer les émissions de carbone.

« Si la Chine réussit à mettre en œuvre les objectifs énoncés dans ses plans pour une civilisation écologique, alors, elle aura fait un grand pas vers le passage à une économie plus verte », a souligné A. Steiner. La Chine, dans sa démarche audacieuse pour aboutir à une civilisation écologique, vise à limiter la consommation de combustibles fossiles dans des secteurs clés tels que le transport et la fabrication.

Le rapport du Pnue a noté qu’en 2014, la Chine a construit 10,5 milliards de mètres carrés de bâtiments économes en énergie dans les zones urbaines. Le rapport montre également que la production annuelle de véhicules économes en énergie a augmenté de 45 fois entre 2011 et 2015 et que le pays a construit le plus grand réseau de surveillance de la qualité de l’air dans les pays en développement.

A. Steiner a noté que la Chine a fixé des objectifs verts ambitieux qui devraient être reproduits dans d’autres parties du monde. « Il y a eu des progrès sans précédent dans les réformes politiques qui ont accéléré la transformation verte en Chine », a-t-il déclaré

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>