Adsense

L’Amour, pas la haine

Source : www.bbc.com ; www.huffingtonpost.com

Le 31 juillet 2016, des musulmans ont assisté à des messes catholiques à travers la France et l’Italie, afin de manifester leur solidarité après le meurtre d’un prêtre catholique par deux hommes qui avaient prêté allégeance au groupe État islamique.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a exhorté les musulmans à exprimer leur « solidarité et leur compassion » au sujet de ce meurtre. « Nous sommes tous des catholiques de France », a déclaré Anouar Kbibech, le leader de la CFCM.

Des musulmans ont assisté à une messe à Rouen, à quelques kilomètres de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray où le prêtre a été assassiné, ainsi qu’à la cathédrale Notre Dame de Paris, et à Nice où 84 personnes ont perdu la vie le 14 juillet dans un autre attentat inspiré par l’État islamique.

« Nous sommes très touchés, a déclaré Dominique Lebrun, archevêque de Rouen. Ils ont fait preuve d’une grande fraternité. Ils nous ont dit, et nous sommes convaincus de leur sincérité, que ce n’est pas l’islam qui a tué le père Jacques Hamel. »

« Pour moi, être présent ici aujourd’hui est très important, a déclaré à Rouen Mohammed Karabila, président de la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray. Aujourd’hui, nous voulions montrer par notre présence physique, en embrassant publiquement la famille de Jacques Hamel, et monseigneur l’archevêque Lebrun, que nos deux communautés sont unies. »

Un groupe de musulmans ont brandi une banderole devant l’église où était écrit : « L’amour pour tous. La haine pour personne. »

La veille, des musulmans français avaient rejoint des veillées organisées en l’honneur du prêtre assassiné et participé, à Lyon, à une « marche de la fraternité » en portant des banderoles où était écrit : « Ce n’est pas une guerre de religions » et « Nous sommes tous frères et sœurs ».

En Italie, dans un élan de fraternité, des musulmans ont assisté à des messes dans des églises à travers tout le pays avec des leaders musulmans qui ont lancé des appels à la paix et au dialogue.

« Les mosquées ne sont pas des lieux où des fanatiques se radicalisent, a déclaré Mohammed ben Mohammed, membre de l’Union des communautés islamiques italiennes. Les mosquées agissent à l’inverse du terrorisme : elles diffusent un message de paix et favorisent le dialogue. »

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>