Priorité à la planète Terre

Source : www.media.greenpeace.org 

Les ministres des Affaires étrangères des pays du G20, dont le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, se sont rencontrés les 16 et 17 février 2017 à Bonn (Allemagne) ; le thème de la conférence était : A la recherche d’un nouvel ordre mondial – la politique étrangère au-delà de la gestion de crise. Jennifer Morgan, directrice internationale de Greenpeace, a déclaré : « Le changement climatique représente une menace pour tous les pays du monde où qu’ils soient, y compris les Etats-Unis. Maintenant, ce sont les gens et la planète qui ont la priorité. Les leaders du G20 doivent montrer qu’ils sont unis face à la crise climatique. »

Sur le mat du bateau de Greenpeace, qui était amarré sur le Rhin près du Palais des Congrès de Bonn, les militants écologistes ont déployé une banderole où était écrit : « Priorité à la planète Terre. » Une quarantaine de militants venus par le fleuve en canots, sont montés à terre pour présenter une pétition demandant une adhésion totale à l’Accord sur le climat de Paris. Greenpeace met en cause la politique de D. Trump, « L’Amérique d’abord », en insistant tout particulièrement sur son soutien aux carburants fossiles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.