Avant le déluge

Qu’il soit le résultat d’une prémonition ou de faits scientifiques, le titre du film Avant le déluge reste aussi pertinent aujourd’hui que lors de sa sortie en octobre 2016. Dirigé par Martin Scorsese et Fisher Stevens, co-produit et présenté brillamment par Leonardo DiCaprio, le film a pour but d’éduquer le public sur les diverses façons dont les activités humaines contribuent à modifier le climat, et de pointer les forces qui sous-tendent notre échec à nous attaquer aux causes économiques et industrielles du problème.
Le documentaire met en lumière comment les grands groupes industriels créent des lobbies pour propager des informations erronées à travers les médias et les personnels politiques. C’est ainsi que se développe la théorie du climato-scepticisme, dans le seul but de favoriser les profits à court terme de ces grandes entreprises.
Le film illustre parfaitement le pillage et la destruction des écosystèmes, par exemple la destruction des forêts boréales pour la recherche de pétrole, l’élimination par le feu des forêts tropicales en Indonésie pour produire de l’huile de palme, et en Amazonie pour le soja et l’élevage – tout cela afin de générer d’énormes profits pour l’industrie agro-alimentaire.
Les scientifiques ont démontré que les glaces de l’Arctique fondent si vite que l’élévation du niveau de la mer devrait dépasser plusieurs mètres au cours des prochaines décennies, avec des conséquences graves pour toutes les villes côtières. Les pays qui manquent déjà d’eau et de nourriture connaîtront des sécheresses encore plus graves, ce qui créera un nombre croissant de réfugiés climatiques.
En même temps, le film propose des solutions simples à ces énormes problèmes, dont beaucoup sont à la portée des consommateurs de nos pays développés. Il montre par exemple les succès remportés par les peuples scandinaves et chinois. Sunita Narain du Centre pour la science et l’environnement à Delhi propose que le mode de vie et la consommation soient mis au premier plan dans les négociations mondiales.
On voit des images de Leonardo DiCaprio donnant un discours passionné à l’Assemblée générale des Nations unies en avril 2016 comme Messager des Nations unies pour le changement climatique, dans lequel il appelle tous les pays à prendre des mesures urgentes. A la suite de sa rencontre avec le pape François au Vatican, DiCaprio a résumé ainsi son message fiques, le titre du film Avant le déluge reste aussi pertinent « Le pape a demandé à la communauté mondiale d’accepter la réalité aujourd’hui que lors de sa sortie en octobre 2016. Dirigé du changement climatique et de prendre des mesures courageuses. par Martin Scorsese et Fisher Stevens, co-produit et présenté Mais plus que tout, les gens doivent prier pour la race humaine. »
[Source : Avant le déluge, 2016]

Laisser un commentaire