Protéger le plus ancien parc national d’Afrique des forages pétroliers

Rodrigue Katembo, République démocratique du Congo – En 2010, la République démocratique du Congo (RDC) a autorisé l’entreprise pétrolière britannique Soco International à prospecter dans une zone qui s’étend dans le parc national des Virunga. Ce parc est le plus ancien parc national de RDC et est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.
Rodrigue Katembo, gardien du parc, s’était vu offrir de l’argent par Soco pour laisser passer leurs véhicules dans le parc afin d’établir une base de prospection. Ayant décidé de mener son enquête, il a utilisé des caméras cachées et a enregistré Soco et ses sous-traitants en train d’offrir des pots-de-vin et de discuter d’activités illégales. Ses enregistrements sont inclus dans le documentaire Virunga, devenu populaire via Netflix. Ainsi révélée, la conduite de l’entreprise a suscité l’indignation générale. L’Eglise d’Angleterre a annoncé en 2016 qu’elle céderait les 1,8 million de dollars de parts qu’elle détient dans la compagnie, et quelque mois plus tard, Soco a annoncé renoncer à sa licence pétrolière dans le parc.
R. Katembo a payé d’un prix effroyable son activisme : en septembre 2013, il a été arrêté et torturé pendant 17 jours. Il est retourné à son poste immédiatement après. Il continue de protéger le parc et sa nature des braconniers, des milices, des industries minières. Mais le parc manque largement de moyens et de personnel.

Laisser un commentaire