Un quartier de Los Angeles en voie de dépollution

Mark! Lopez, Etats-Unis – En l’an 2000 l’entre Exide, basée en Géorgie, a repris une vieille usine de recyclage de batteries à Los Angeles, et a augmenté le volume de batteries passant par ses usines. Les fuites de plomb – puissant neurotoxique qui peut causer des incapacités d’apprentissage ont connu une hausse vertigineuse. Après un enquête fédérale, Exide a accepté de fermer l’usine mais laissa peu de moyens pour la décontamination aux abords de l’usine. Mark! Lopez, jeune militant et directeur de l’association environnementale East Yard Communities for Environmental Justice (EYCEJ), a fait du porte-à-porte afin d’informer la population des dangers de la contamination au plomb. M Lopez et l’EYCEJ ont mobilisé les résidents qui ont fait pression tous ensemble sur l’administration responsable du contrôle des substances toxiques (California State Department of Substance Control) pour qu’elle teste les maisons autour du site. Quand les analyses confirmèrent que la plupart des habitations étaient contaminées et nécessitaient une dépollution, M. Lopez et son équipe ont persuadé l’Etat de Californie d’approuver une dépense de 176,6 millions de dollars pour diagnostiquer et dépolluer les logements affectés. Comme ces fonds ne couvriront que la dépollution d’une fraction dcs habitations qui en auraient besoin, Mark! Lopez a participé à la rédaction d’une loi californienne. Cette dernière instaure une taxe sur le recyclage des batteries qui aidera à financer la pollution du plomb dans les villes affectées par d’anciennes usines de recyclage.

Laisser un commentaire