Question posée à Benjamin Creme concernant l’accumulateur d’orgone

Q. J’ai lu quelque part que vous avez dit à un certain moment qu’il y avait eu des changements stratégiques quand vous aviez commencé à utiliser un accumulateur d’orgone. Pourriez-vous nous dire comment vous avez construit votre accumulateur d’orgone ? 

R. L’accumulateur d’orgone a été construit par Wilhelm Reich [dans les années 1930]. J’ai construit un accumulateur d’orgone, mais de façon bien maladroite parce que je ne savais pas comment le faire plus simplement. On pourrait le fabriquer très simplement, et, si j’en fabriquais un deuxième, je le ferais de cette façon. J’ai fait le mien à la dure, en utilisant de la fibre de verre brute. Vous êtes-vous un jour amusés avec de la fibre de verre jusqu’aux coudes, et même plus loin encore, en vous déchirant la peau pendant l’opération ? Je ne recommande à personne de fabriquer un accumulateur d’orgone comme je l’ai fait ! Faites-le très simplement en achetant le matériel nécessaire tout fait. Ce que j’ai fait était une expérience.

Dans ses expériences, Reich constata que les véhicules énergétiques irradiaient une énergie qu’il appela « orgone » – en fait, la matière des plans physiques éthériques, qu’il considérait comme constituant un seul plan, alors qu’il s’agit en réalité de quatre plans séparés de plus en plus raffinés. Le plus élevé d’entre eux est le plan le plus élevé que l’on puisse aujourd’hui trouver dans notre système solaire. C’est celui que Vénus, planète très avancée se trouvant aujourd’hui dans sa dernière incarnation ou ronde, est en train de manifester : le niveau le plus haut d’orgone, ou de matière éthérique.

La partie extérieure d’un accumulateur d’orgone est composée de planches, en général de l’aggloméré, et l’intérieur est également en aggloméré. Entre les deux planches, vous mettez un matériau naturel, comme de la fibre de verre. On peut aujourd’hui acheter des plaques de fibre de verre, que vous découpez aux dimensions désirées. Vous mettez les plaques de fibre de verre entre les planches d’aggloméré, ou bien vous les montez ensemble en les collant ou en les rivant les unes aux autres en prenant bien soin des coins, de façon à monter une boîte. La boîte doit être assez grande pour qu’une personne puisse rester assise dedans, mais sans toucher ni les côtés ni le haut de la tête. L’intérieur de la boîte est en métal – la mienne était en fer. La structure externe doit être également en métal de façon qu’il soit possible d’y entrer et d’attacher les six parties – la base, le haut, et les quatre côtés. Vous pouvez mettre une seule couche ou cinquante couches, selon la puissance désirée. Plus il y aura de couches, plus l’énergie éthérique sera puissante à l’intérieur.

Lire les questions/réponses

Laisser un commentaire