La guerre est un sacrilège : par le Maître – par l’entremise de Benjamin Creme

Par deux fois, au siècle dernier, le monde a connu les convulsions d’une guerre totale, une guerre terrible qui a coûté la vie à des millions et des millions d’êtres humains.

Chacune des deux phases de cette guerre était censée « mettre à jamais fin à la guerre » ; pourtant il se trouve aujourd’hui encore des gens pour fomenter une nouvelle épreuve de force, avec des armes encore plus destructrices.

Combien de temps faudra-t-il donc aux hommes pour se rendre compte que la guerre ne résout rien, ne prouve rien, et n’engendre que la souffrance et la mort pour les peuples de la Terre ?

L’une des raisons principales du retour des Maîtres dans le monde des hommes est, précisément, de le leur rappeler, et d’influer sur leur pensée de telle façon qu’ils se détournent à jamais de la guerre.

Tant de nations possèdent aujourd’hui la bombe nucléaire, l’arme la plus destructrice jamais conçue, qu’une guerre à grande échelle constituerait l’horreur absolue : la destruction complète de la vie sur la planète Terre. Celle-ci deviendrait alors une planète morte, un déchet toxique pour des millions d’années.

Les hommes, quant à eux, devraient s’incarner à nouveau sur une planète sombre, éloignée de tout, et recommencer leur long, long voyage vers la lumière. Vous pouvez être certains que quand Maitreya entamera sa mission au grand jour, ce qui est imminent, il mettra les hommes face à ce problème et à ses conséquences, et leur proposera sa solution et ses conseils.

Il leur rappellera que la guerre est un sacrilège, une abomination et un crime perpétré contre tous les hommes, qu’ils soient directement impliqués ou non. Il leur dira qu’ils doivent la considérer de cette façon pour que l’humanité et les règnes inférieurs aient des chances de survivre. Il ajoutera que seuls le partage et la justice assureront l’avenir des hommes.

Œuvrez sans relâche à l’unité et à la coopération, car les hommes de la Terre sont uns.

« Voyez en votre frère un autre vous-même », et faites le premier pas vers votre divinité.

« Faites que votre action soit à la mesure des besoins de votre frère, et résolvez les problèmes du monde. Il n’y a pas d’autre voie. »

Ainsi Maitreya parlera-t-il aux habitants de la Terre. Ainsi s’efforcera-t-il d’orienter leur manière de penser. L’écouteront-ils, suivront-ils ses conseils ?

Les hommes sont pleins de crainte et d’appréhension ; leurs vieilles habitudes de pensée ont la vie dure, et ils répugnent au changement.

Pourtant, de plus en plus, les problèmes et privations qui résultent de l’effondrement économique actuel les incitent à se mettre en quête de nouvelles manières de vivre, à se tourner vers le partage pour créer un monde plus juste et plus généreux.

Ainsi, beaucoup parmi eux sont prêts à répondre à l’appel de Maitreya. Bien sûr, nombreux sont ceux qui ne sont pas prêts pour le changement et se satisfont de la situation actuelle, dans l’attente d’une reprise prochaine des marchés qui leur permettra de faire à nouveau de l’argent avec du vent, pour leurs entreprises et pour eux-mêmes.

Dans le monde religieux, beaucoup ne verront pas non plus d’un bon œil l’apparition de l’Instructeur.

Coupés de la connaissance, ils se cramponnent à des dogmes fabriqués par l’homme et verront en Maitreya, Seigneur de l’Amour, l’abomination du mal qu’ils redoutent. Mais il n’en ira pas ainsi pour tous. Beaucoup de groupes religieux de par le monde ont vu et entendu Maitreya dans le passé, quoique sous un autre aspect.

Ils se rappelleront l’Instructeur qui leur est apparu et qui a semé dans leur esprit les graines du partage et de la justice, tout en bénissant leurs terres des eaux de Vie du Verseau.

Au fil du temps, si forte se fera la pression de ceux qui veulent un monde meilleur, plus juste et plus sûr, que même les plus sectaires se joindront au concert des revendications, réclamant haut et fort le changement.

Ainsi en sera-t-il.

Revue Partage International

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.